Présentation du REGAL Nouvelle-Aquitaine

Quelques dates marquantes du RÉGAL Nouvelle-Aquitaine
 
1er septembre 2013 : création du RÉGAL Aquitaine par le CREPAQ avec l'encouragement et le soutien de ses partenaires institutionnels  : Département de la Gironde, DRAAF, DREAL, ADEME et de FNE.
23 Janvier 2014 : Premier forum régional du RÉGAL Aquitaine
13 avril 2015 : deuxième forum régional du RÉGAL Aquitaine
1er janvier 2016 : Transformation du RÉGAL Aquitaine en RÉGAL Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes puis en RÉGAL Nouvelle-Aquitaine
2016 : 1eres Assises territoriales de lutte contre le Gaspillage alimentaire en Nouvelle-Aquitaine dans le cadre du RÉGAL Nouvelle-Aquitaine en  3 étapes successives : Bordeaux (14 juin), Poitiers (9 novembre), Limoges (6 décembre)
30 Novembre 2017 : Le préfet de la Région Nouvelle-Aquitaine, par arrêté, désigne le RÉGAL Nouvelle-Aquitaine, représentée par la co-présidente du CREPAQ, comme membre du CESER Nouvelle-Aquitaine, le Conseil économique, Social, Environnemental régional.
13 et 14 Novembre 2018 : 1eres Assises régionales de lutte contre le Gaspillage alimentaire en Nouvelle-Aquitaine et remise des 1ers Trophées du RÉGAL Nouvelle-Aquitaine au lycée Václav-Havel de Bègles. 
16 Octobre 2019 : Remise des 2nds Trophées du RÉGAL Nouvelle-Aquitaine au lycée agricole de l'Oisellerie à Angoulême.
​​Qui sont les acteurs du RÉGAL Nouvelle-Aquitaine ?

 

 
 
 
 
 
 
Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin !
Le CREPAQ et ses partenaires font le pari que la mobilisation de l'intelligence collective de l'ensemble des acteurs du RÉGAL Nouvelle-Aquitaine est susceptible de parvenir à une valeur ajoutée et à des résultats qui n'auraient pas pu être obtenus individuellement par chacun de ces acteurs ou par la simple addition de leurs compétences et de leurs actions. Autrement dit, le résultat d'une action collective en réseau est supérieur à la somme des résultats des actions des individus. Ainsi, plusieurs acteurs coopérant ensemble à un même but réussissent à obtenir mieux que ce qu'ils obtiendraient en œuvrant chacun de leur côté.
 
Quels sont les modes de coopération entre les acteurs du RÉGAL Nouvelle-Aquitaine ?
Le CREPAQ, en tant qu'animateur de réseau, doit proposer un cadre opérationnel et efficace de coopération entre les acteurs pour que la mobilisation de l'intelligence collective puisse se réaliser. On peut distinguer 5 modes de coopération possibles entre les acteurs. Ces 5 modes ne s’excluent pas entre eux et souvent ils se succèdent en partie ou en totalité pendant la période de coopération.

 

1) Rencontre-échange-circulation de l’information

C’est le premier mode préalable à l’établissement de tous les autres modes. Nombre d’acteurs, et même souvent du même secteur d’activités, ne se connaissent pas et n’entretiennent aucune relation. La rencontre entre ces acteurs devient donc essentielle pour se connaitre, échanger les points de vue, faire circuler l’information entre eux et faire naitre le désir d’aller plus loin. Le simple fait pour une structure de rejoindre le réseau va provoquer irrémédiablement une opportunité de découverte des autres acteurs du réseau et amorcer ce désir.

2) Le soutien personnalisé à un acteur ou à un groupe d’acteurs

Ce mode permet de fournir à un acteur du réseau (ou groupe d’acteurs) des ressources d’autres acteurs (savoirs, savoir-faire, expertises, informations, relations, financements…) qu’ils ne possèdent pas et dont il a besoin pour un projet qu’il a à réaliser. Il s’agit en quelque sorte d’une assistance et d'un accompagnement technique, méthodologique et de transfert de connaissances.

3) Les apprentissages réciproques

A travers ce mode, des acteurs du réseau ne cherchent pas à créer un savoir collectif mais à rendre possible l’enrichissement des uns par les autres en échangeant des connaissances et des savoir-faire, en fournissant des aides réciproques, en faisant en sorte que chaque acteur soit simultanément émetteur et récepteur, formateur et formé, enseignant et enseigné.

4) Partage, mutualisation, capitalisation et essaimage des bonnes pratiques professionnelles

Dans ce mode, les acteurs du réseau cherchent à faire progresser les pratiques de chacun à partir du partage de leurs pratiques et de la création d’un savoir collectif qui doit en résulter. Ce savoir collectif a pour vocation d’être transféré au plus grand nombre et dans le cas de pratiques innovantes, il peut s’agir de les concevoir, tester, analyser, conceptualiser, et in fine de capitaliser avant leur essaimage.

5) Co-construction et co-production de projets communs

Ce mode peut utiliser tout ou une partie des quatre précédents modes pour se réaliser. La coopération dans ce mode vise à la co-construction et co-production de projets collectifs porteurs d’une valeur ajoutée indéniable. C’est dans ce mode que l’intelligence collective peut s’exprimer de manière la plus aboutie et la plus efficiente.

Ces 5 modes de coopération pourront se décliner de manière opérationnelle dans le programme d'actions proposé chaque année par le CREPAQ

Le Programme annuel de 10 actions opérationnelles

Les 6 Outils fonctionnels

 

Des outils fonctionnels permettent à ce programme d'actions de donner toute sa pleine mesure :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le programme d’actions annuel proposé par le CREPAQ constitue un cadre dans lequel la co-construction des actions avec les acteurs des territoires est permanente (Syndicats de déchets, collectivités territoriales, communes, intercommunalités, associations, entreprises, services de l’Etat, etc.)

C’est donc un cadre souple et flexible qui s’adapte aux besoins de ces acteurs et également aux partenaires du CREPAQ.

 

 

Le RÉGAL Nouvelle Aquitaine, Réseau pour Éviter le Gaspillage ALimentaire, a pour objet de mobiliser l’intelligence collective de l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire de la région Nouvelle Aquitaine afin :

 

  • de décliner, au niveau régional, les orientations du Pacte national contre le gaspillage alimentaire et l’objectif de celui-ci de diviser par deux le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025 ;

 

  • de contribuer au niveau régional à la mise en œuvre de la loi sur la transition énergétique et de la loi la relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire ;

 

  • de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques régionales et territoriales de prévention et gestion des déchets, d’économie circulaire, de lutte contre le gaspillage alimentaire et d’alimentation durable.

Le RÉGAL Nouvelle-Aquitaine, créé et animé par le CREPAQ est un projet du CREPAQ et n'a donc pas de personnalité morale distincte de celui-ci.